Parutions

BrabanCIA, première vague (tome 1)
BrabanCIA est une vraie histoire d’une histoire vraie dont l’action se passe dans les années 80 et de nos jours.  En arrière-plan du récit se trouvent les opérations secrètes des réseaux dormants de l’OTAN, les réseaux Stay Behind dont le but principal était d’être prêts à résister en cas d’invasion soviétique.

Les Tueries du Brabant wallon (Belgique), ces affaires jamais élucidées, qui défraient (encore de nos jours) la chronique depuis plus de 30 ans, connaissent plusieurs théories.  Dont l’une, crédible, privilégie des opérations Stay Behind ayant dégénéré au point de confondre exercices et attaques réelles.

C’est justement cette piste que l’auteur a explorée dans BrabanCIA en mêlant réalité et fiction (le principe même du roman à clef).  Après un travail digne d’une enquête policière avec ses lots de lectures d’époque, d’interviews et de rencontres parfois glauques dans de vieux bistrots, la restitution des éléments peut paraître réelle d’après les commentaires des premiers lecteurs.

La partie « de nos jours » est presque totalement romancée.  Quant aux faits d’époques, ils sont plausibles et parfois indissociables de la réalité. L’auteur décrit BrabanCIA comme étant le premier « espiolar » : le roman d’espionnage, sauce polar.

Quatrième de couverture :

« Lorsque les Présidents de la République se passent le flambeau, deux secrets sont échangés : les codes nucléaires et l’identité de Serpentes, l’homme de l’ombre.

Novembre 2011, Serpentes est appelé en urgence. Un chantage visant les plus hautes instances politiques et économiques se trame au Grand-Duché de Luxembourg.

D’anciennes histoires refont surface et entraînent Saint Val dans les aspects méconnus de la guerre froide. Des Tueries du Brabant Wallon à la fausse agence de presse Aginter, une nouvelle réalité se dessine !

Et si, profitant de la chute du mur de Berlin, les réseaux « Stay Behind » de l’OTAN n’avaient pas été démantelés ? Et si les « Gladios » s’étaient convertis au renseignement privé ? Les agents dormants n’ont peut-être dormi que d’un oeil ? »

Quelques commentaires de lecteurs :

Génial, c’est typiquement le genre de livre que j’aime. L’écriture est précise, et l’intrigue « embarquante ». J’ai vraiment passé un bon moment. Merci.

« Une première partie très bien écrite(…) l’histoire est très prenante et mélange habilement la réalité avec la fiction, dans des situations très crédibles. Bref, j’ai vraiment hâte de poursuivre cette histoire ! En vous souhaitant le meilleur pour la suite… »

« Une plume précise, acérée et de qualité pour une intrigue qui promet de séduire les amateurs du genre. Un plongeon dans l’univers réel ou fantasmatique des hautes sphères du pouvoir, de la corruption et des secrets d’État. De quoi réjouir les lecteurs qui rêvent de découvrir l’envers du décor. Quand la fiction rejoint des thèmes d’actualité, le plaisir n’en est qu’accru. Un début de roman prometteur, je ne doute pas que la suite soit tout autant savoureuse ! »

Formats disponibles : 

Au format papier sur Amazon (livraison rapide possible) 

Au format Kindle sur Amazon


BrabanCIA, deuxième vague (tome 2)


Deuxième tome des aventures de Saint Val dans le bourbier des opérations de déstabilisation ayant eu lieu dans les années 80.  Cette fois, vous retrouverez Saint Val lâché par tous et à la poursuite d’une redoutable organisation internationale : le MECH.  La vérité commence à poindre le bout de son nez au fur et à mesure qu’il s’enfonce dans cet épineux dossier.

Le Pitch :

Après avoir remonté les filières d’extrême droite et fait tomber une partie des Tueurs, Saint Val s’attaque aux commanditaires et découvre que les « clients » de la première vague ne sont pas les mêmes que ceux de la seconde vague de Tueries.

Tout le conduit sur la piste des opérations spéciales que le KGB menait avec les concours des factions révolutionnaires comme les CCC (Cellules Combattantes Communistes), Action directe ou encore les germains de la Rote Armee Fraktion.

La seule issue qu’il entrevoit, c’est de faire paraître toute l’histoire au grand jour afin qu’enfin un procès voie le jour.  Mais pour cela, il va falloir esquiver les coups « à droite » comme à « gauche » !

Quatrième de couverture : 

« Saint Val est de retour dans ce deuxième tome, et il est furax.

2012, la passation de pouvoir entre les deux Présidents de la République a mis l’ASPIC (agence de protection des intérêts communs) au tapis.

1985, une deuxième vague d’attentats sanglants frappe la Belgique. Les Tueurs du Brabant Wallon ont refait surface. Mais cette deuxième vague n’est peut-être qu’un copycat de la première. Qui orchestre tout cela dans l’ombre ?

Trente ans après les massacres, il est grand temps que la vérité éclate au grand jour. Saint Val quitte la cavale et compte bien découvrir le dessous des cartes de cette fin de Guerre froide. »

Formats disponibles : 

Au format papier sur Amazon (livraison rapide possible) 

Au format Kindle sur Amazon


À paraître : 

Guayota (prévu premier trimestre 2019)

Rosa, rose âme, rose haine  (prévu en 2019)